Fête de la Saint-Nicolas

Fête de la Saint-Nicolas

08-12-2016
Petit-déjeûner de cougnous et de sirop de Liège

La Saint-Nicolas est une fête mettant en scène Nicolas de Myre. C'est une tradition vivace dans plusieurs pays européens ainsi que dans le nord et l'est de la France, qui se déroule le 6 décembre. Les traditions diffèrent selon les régions. Un trait commun à ces célébrations est la distribution de cadeaux ou friandises aux enfants.


La Saint-Nicolas en Belgique est également une tradition estudiantine qui veut que l'on dépose une assiette ou une paire de chaussures la veille devant sa porte et que chaque cokoteur (locataire de chambre d'étudiant, corturne) y dépose discrètement des friandises. À Mons, à Bruxelles, à Liège et à Namur, il existe aussi la Saint-Nicolas des étudiants : un cortège défile dans la ville avec des chars et les étudiants collectent des piécettes auprès des passants ainsi que devant les écoles secondaires pour s'offrir des bières lors de la guindaille qui clôture la journée.

A l'école Léon Mignon, la tradition est le petit-déjeûner avec des produits régionaux.




Le cougnou, appelé aussi cougnole dans certaines régions ou pain de Jésus, est une viennoiserie typique de la Belgique et du nord de la France consommée durant les périodes de la Saint-Nicolas et de Noël.
Le pain de Jésus est un pain brioché dont la forme rappelle celle de l'enfant Jésus emmailloté. Il peut aussi avoir la forme spéciale d'un pain à deux têtes. On ajoute à la pâte des raisins secs ou des pépites de chocolat accompagnés parfois par des grains de sucre.

Proverbe
Dans la province de Liège, le mot cougnou est utilisé dans un proverbe déclarant que s'il fait doux à la Noël, il fera froid à Pâques (équivalent du proverbe « Noël au balcon, Pâques aux tisons ») : « Quand on mange les cougnous au soleil, on mange les cocognes [œufs de pâques] derrière le poêle ».


Le sirop de Liège est une sorte de mélasse issue de la cuisson et de la réduction de jus de pommes et/ou de poires. L'ajout de dattes est de plus en plus courant. On obtient ainsi, après plusieurs heures, une pâte brune très foncée, légèrement translucide. Cette dernière est, comme son nom l'indique, d'origine liégeoise, région dans laquelle on trouvait de nombreuses siroperies.

Gastronomie
On utilise le sirop de Liège comme pâte à tartiner, en accompagnement de fromages comme le fromage de Herve ou la maquée (pour former du stron d'Poye) et pour la confection de sauces pour les boulets à la liégeoise, de carbonnade flamande et le lapin à la liégeoise ainsi que dans la recette des cûtès Peûres.

PS : les textes ci-dessus sont des extraits de Wikipedia